Accueil > Politique de genre > Nouvelles > Concilier travail indépendant et vie familiale : un défi en chiffres

Concilier travail indépendant et vie familiale : un défi en chiffres

La Ligue des Familles dévoile les résultats de sa grande enquête sur la conciliation vie privée/vie professionnelle auprès des travailleurs et travailleuses indépendant·e·s.

Cette enquête en ligne s’est déroulée du 25/09/2017 au 20/10/2017. 635 répondant·e·s y ont participé. 81% des répondant·e·s sont des travailleuses indépendantes, seulement 19% d’hommes indépendants ont répondu à l’enquête. Cet important écart de participation montre que la conciliation travail/famille est avant tout une préoccupation pour les femmes. [1]

À travers cette enquête, la Ligue des Familles a pu récolter des chiffres qui traduisent une situation préoccupante sur le plan de la parentalité, du bien-être et de la qualité de vie :

  • •90% des indépendant·e·s éprouvent des difficultés à articuler temps professionnels et temps familiaux.
  • •99% manquent de temps au quotidien, dont 47% en permanence, 43% souvent et 9% de temps en temps.
  • •82% des parents indépendants travaillent en étant malade régulièrement voire systématiquement.
  • •27% des mères indépendantes n’ont pas pris leur congé de maternité en entier.
  • •63% des pères indépendants n’ont pas pu interrompre leur activité professionnelle à la naissance de leur enfant.
  • •33% des parents indépendants ne partent pas en vacances en famille. 41% des parents isolés ne sont pas partis en vacances.
  • •59% des parents indépendants ont mis leur enfant à la crèche ou chez une accueillante avant l’âge de 4 mois. 9% ont même mis leur enfant avant l’âge de 2 mois.
  • •80% des parents indépendants ne connaissent pas l’allocation pour aidant proche.
  • •85% des parents indépendants interrogés ont mis leur enfant dans une structure d’accueil, que ce soit dans une crèche ou chez une accueillante.

L’enquête a permis de faire ressortir des suggestions qui soulageraient les indépentant·e·s :

  • •Un congé de maternité de 15 semaines pour les indépendantes, un congé de paternité pour les indépendants et un congé parental bien rémunéré et flexible pour les parents indépendants.
  • •Un système de remplaçants adapté et développé pour s’absenter temporairement de son activité.
  • •La suppression du mois de carence.

Téléchargez le rapport complet de l’enquête sur le site de la Ligue des Parents.

Notes

[1Ce constat n’est guère surprenant au vu du dernier rapport "Genre et emploi du temps" (2016) réalisé par la VUB à la demande de l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes, qui montre que les femmes consacrent toujours plus de temps que les hommes aux tâches ménagères et aux soins des enfants, c’est-à-dire du travail non rémunéré.